Comment faire un casque jaffa de Stargate ?

août 9, 2019

Processus de création étape par étape

Bonjour cher visiteur, c’est Anubis qui vous parle depuis sa Forge aux Trésors pour vous apporter un petit tutoriel en plusieurs parties qui vous apprendra comment réaliser vous-même ce magnifique casque issu de votre univers préféré.

Voici à quoi ressemblera votre casque une fois terminé.

La technique utilisée est simple: c’est une base de papercraft, que nous allons résiner. Le papercraft est un art qui consiste à fabriquer des maquettes en papier. Cela peut paraître surprenant, mais je vous assure qu'il est possible de faire des trucs absolument monstrueux simplement avec du papier.

Une fois la maquette terminée, Nous la consoliderons avec de la résine polyester et de la fibre de verre.

Pour ce faire, dans un premier temps, vous aurez besoin :

  • D’un ordinateur.
  • Du logiciel Pepakura (la version gratuite téléchargeable sur le site officiel est amplement suffisante).
  • Du fichier en format .pdo du montage que vous souhaitez réaliser. Je vous rassure, c’est facile à trouver sur internet, et il y a un choix plus que conséquent.
  • De papier. Préférez un grammage au moins égal à 180g, sinon la maquette risque de s’affaisser sous son propre poids quand vous étalerez la résine dessus.
  • De colle.
  • De ciseaux.
  • Un cutter de précision est le bienvenu.

Voici pour la première étape. Pour la seconde vous aurez besoin de :

  • Résine polyester.
  • De fibre de verre de verre.
  • Du mastic de finition pour carrosseries
  • De peinture,
  • D’une dremel,
  • De papier de verre de plus en plus fin (dans mon cas du 80, du 130 et du 240),
  • D'un pistolet à colle chaude et de la colle cyanoacrylate (super glu)

première étape

Le modèle en papier

Voici les fichiers que j’ai utilisé: La tête, le buste et le collier. Après quelques heures de pliage et de collage, me voici avec mes éléments en papier déjà grandeur nature.

Je me suis simplifié la vie dans le montage du collier. Je l'ai fait lisse, entièrement à plat, et je lui ai donné du relief en collant des éléments en carton par dessus.

Les modèles en papier une fois fini, après un weekend de découpage et de collage.
le modèle en papier

Une fois cette partie terminée, dirUne fois l’extérieur résiné et sec, On va pouvoir travailler l’intérieur. On reproduit l’opération, mais cette fois avec du mat de verre. C’est ce qui, une fois sec, va donner la rigidité au montage. première étapeection le jardin pour l’étape suivante.


Deuxième étape

résinage, fibrage et collage

Maintenant qu'on a le modèle en papier, il va nous falloir le consolider. On prépare le mélange résine/durcisseur (généralement une proportion de 95ù de résine et 5% d’agent durcisseur), et on l’étale au pinceau sur tout l'extérieur. Lorsque la résine sèchera, le papier va se plastifier et gagner en rigidité et en solidité. Si vous n'avez pas choisi un grammage de papier suffisamment lourd, la maquette pourrait s'affaisser sous son poids et se déformer. Si vous pouvez choisir, préférez une résines à polymérisation lente Celle-ci vous laissera plus de temps pour la travailler.

résine et fibre de verre
fibrage et résinage du modèle

la première couche de mastic (encore non ponçée)
première couche de mastic

Quand la face extérieure sera sèche on va passer à l’intérieur. même l’opération, mais cette fois-ci on inclut du mat de verre pour rigidifier l'ensemble. Plus vous mettrez d'épaisseur de mat de verre, plus le résultat sera solide et résistant

La tête est entièrement fermée. Il faut en découper un morceau pour pouvoir avoir accès à l'intérieur. J’ai choisi de faire une ouverture à l'endroit le moins visible, me qui me donnait accès à tous les petits recoins à l'intérieur : sous le menton.


troisième étape

la gravure

Une fois le boulot fini, j’ai préparé l'étape de gravure en étalant dessus une épaisse couche de mastic fin. Soyons honnête, c'est le plus pénible: on ponce, on rejoute du mastic, on re-ponce, on re-rajoute... c'est sans fin.

Malheureusement, le mastic de finition souffre d'un gros défaut: il est friable et a tendance à s'écailler, Pour éviter que ça arrive j'essaye toujours d'en mettre le moins possible. Mais là ça n'était pas possible.

Du coup j'ai étalé une couche d’une épaisseur d’environ 1mm, exprès pour pouvoir ensuite graver les rainures à la dremel dedans.

Plusieurs soirées de ponçage plus tard, j'ai estimé que le résultat était suffisamment lisse pour pouvoir commencer à reproduire le motif. Coup de chance, ce ne sont pas les photos qui manquent sur internet, les modèles sont faciles à trouver.

Après encore un certain nombre soirées supplémentaires à graver le motif en creux, je me suis attaqué à ceux qui sont en forme de coquillages en reliefs . Ils sont faits simplement avec du carton et de la pâte à modeler autodurcissante.


Quatrième étape

La peinture

L'étape suivante : la peinture.

J’ai tout d'abord tout sous-couché tout en noir mat. Ensuite je me suis assuré que les creux étaient bien comblés de peinture en les marquant avec ce qu'on appelle un lavis. C'est un de la peinture mais très très dilué/ L'objectif c'est que les pigments, qui sont lourds, aillent se déposer d'eux même dans les creux. J’ai ensuite brossé tout l'ensemble en gris foncé. Puis j'ai passé un deuxième brossage d'un gris plus clair en appuyant un peut moins sur le pinceau. Je l'ai appliqué de manière plus irrégulière volontairement. Ensuite j'ai fait un 3eme brossage tout aussi irrégulier. Une fois fait, j’ai appliqué un brossage avec un mélange de peintures cuivre et or pour simuler des traces d’usure. Je l'ai accentué avec un brossage couleur or sur les "tâches métallisées" les plus importantes.

Pour vieillir l'ensemble j'ai brossé certaines zones en bleu.

Le brossage est l’inverse du lavis. Il consiste à tremper le pinceau dans la peinture puis à le sécher en l’essuyant dans un chiffon. Le chiffon va absorber les solvants et il ne restera que les pigments sur le pinceau. Ensuite on brosse énergiquement le montage, les pigments se déposent uniquement sur les reliefs.

Les yeux sont découpés dans du plastique, et l’éclairage provient d'une petite lampe de poche fixée à l'intérieur de la tête.


Cinquième étape

Ensuite?

J’étais tellement de mon Anubis que j’ai voulu en faire d'autres.

J’ai récuperé le fichier de Horus sur internet, puis j’ai modélisé une Bastet (chat), un Thot (ibis) e un Khnoum (bélier). Vous pouvez les admirer dans la chambre aux trésors du site. Inutile donc de les chercher dans la série, seul le Horus existe.

Si vous aussi vous avez une envie particulière, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact et n'hésitez pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux facebook, instagram ou youtube.chambre aux trésorsSi vous aussi vous avez une envie particulière, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact et n'hésitez pas à nous rejoindre sur les réseaux sociaux facebook, instagram ou youtube.

présentation