Comment faire un diorama mural géant: Alien versus Predator grandeur nature

février 20, 2020

Processus de création étape par étape

Bonjour cher visiteur, c’est Anubis qui vous parle depuis sa Forge aux Trésors pour vous apporter un petit tutoriel en plusieurs parties qui vous apprendra comment réaliser vous-même ce monstrueux diorama en grandeur nature pour embellir votre petit chez-vous, ou agrémenter vos parties de jeux de rôles.

Dans mon exemple, j'ai choisi comme base mes créatures de cinéma préférées ; une reine alien et un predator

Le procédé de fabrication est relativement assez simple dans la théorie, mais d'avantage dans la pratique. Toute les dimensions impressionnantes de l'élément principal. Dans la mesure où la création nécessite l'utilisation de résine polyester, qui dégage des vapeurs nocives; il va vous falloir un jardin ou un balcon pour pouvoir travailler à l'extérieur. Accessoirement un garage suffisamment grand pour pouvoir y stocker les éléments à plat pour pouvoir les peindre à l'abris des intempéries sera également le bienvenu.

Pour cette réalisation il vous faudra :

  • ejaculePlusieurs rames de papier 160g/m² minimum,
  • Un ordinateur avec le logiciel pepakura (la version gratuite téléchargeable sur le site officiel suffira largement,
  • Une imprimante,
  • Les fichiers pour pepakura (en format .pdo) de ce que vous voulez réaliser. Dans mon exemple la reine alien et les éléments de l'armure du prédator,
  • De la résine polyester, de la fibre de verre, un pinceau et de l’acétone (je dis bien acétone, vous ne nettoierez jamais de la résine polyester avec du white spirit),
  • Du mastic de finition de carrosserie,
  • Du carton,
  • Du tissu assez épais (du jean par exemple),
  • De quoi rigidifier du tissu (j'ai utilisé du powertex),
  • Un demi-mannequin,
  • Du fil de fer (du fil électrique rigide fera l’affaire),
  • De quoi fabriquer un support pour fixer l’alien au mur, et tout le nécessaire pour fixer l’ensemble à un mur (chevilles, vis…),
  • Des morceaux de plaque de placo, des chutes de laine de verre et de polystyrène (ou tout autre matériaux de construction pourvu que ce soit léger),
  • Une dremel, une ponceuse électrique,
  • De quoi peindre tout ça ejaculePlusieurs rames de papier 160g/m² minimum,
  • Un ordinateur avec le logiciel pepakura (la version gratuite téléchargeable sur le site officiel suffira largement,
  • Une imprimante,
  • Les fichiers pour pepakura (en format .pdo) de ce que vous voulez réaliser. Dans mon exemple la reine alien et les éléments de l'armure du prédator,
  • De la résine polyester, de la fibre de verre, un pinceau et de l’acétone (je dis bien acétone, vous ne nettoierez jamais de la résine polyester avec du white spirit),
  • Du mastic de finition de carrosserie,
  • Du carton,
  • Du tissu assez épais (du jean par exemple),
  • De quoi rigidifier du tissu (j'ai utilisé du powertex),
  • Un demi-mannequin,
  • Du fil de fer (du fil électrique rigide fera l’affaire),
  • De quoi fabriquer un support pour fixer l’alien au mur, et tout le nécessaire pour fixer l’ensemble à un mur (chevilles, vis…),
  • Des morceaux de plaque de placo, des chutes de laine de verre et de polystyrène (ou tout autre matériaux de construction pourvu que ce soit léger),
  • Une dremel, une ponceuse électrique,
  • De quoi peindre tout ça

Première partie : la xenomorphe

Etape 1

la maquette en papier

La base de la création est en papier. Oui je sais ca peut paraître invraisemblable, mais vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut faire avec du papier et de la résine.

La premiere chose à faire est d'ouvrir votre fichier dans le logiciel pepakura. Vous aurez d'un coté l'image 3D de votre modèle, de l'autre un éclaté prêt à être imprimé.

Commencez donc par imprimer toutes les feuilles. N'oubliez pas dans les options d'afficher également les numéros des pages et les numéro des languettes de collage, cela va vous simplifier la vie. Et ne gaspillez pas non plus l'encre de vos cartouches à imprimer en couleur.

Une fois toutes les pages imprimées (sur du papier 180g/m² au minimum, sinon il risque de s'affaisser sous le poids de la résine plus tard), vous serez prêt pour commencer.

Pepakura vous dira pour chaque pièce comment elle se plie, comment elle se colle et où elle va. C'est très simple et assez intuitif.

Moi, juste pour faire la reine alien, il m'a fallu imprimer plus de 220 pages


Etape 2

Le plicollage du visage de la reine alien

C'est maintenant que les choses sérieuse commencent.

Pepakura vous dira quelle pièce découper, comment la plier et où la coller. L'avantage c'est que au vu de la taille du modèle, il n'y a pas besoin d'être minutieux.

Contrairement à la collerette; il est possible de monter le modèle en papier entièrement, et de ne le résiner qu'une fois fini.


Etape 3

Le plicollage de la collerette.

Lorsqu'on étudie un peut le fichier 3D de la collerette, Il y à une chose qui saute aux yeux; c'est un fichier de grande dimensions, presque entièrement fermé.

Ce qui veut dire..... Ce qui veut dire qu'on ne pourra pas se permettre de faire toute la maquette en papier en une fois et de ne la résiner qu'une fois fini.

Il va falloir faire un tronçon, de la collerette en papier, puis la résiner à l'extérieur, puis tapisser l'intérieur de fibre de verre, et poursuivre avec le tronçon suivant.

Voici le premier tronçon.

J'ai commencé par l'extrémité, et j'ai progressé autant que j'ai pu, tout en veillant à pouvoir atteindre n'importe quel zone de l'intérieur, pour pouvoir y appliquer la fibre de verre.

La maquette en papier est découpée, collée et une couche de résine polyester à été appliquée dessus pour la rigidifier.

Voici l'avancés des deux premiers tronçons de la collerette.

Le morceau du bas est résiné, puis j'ai tapissé l'intérieur de fibre de verre résiné pour le solidifier. Une fois sec, j'ai pu poursuivre le collage .

Comme pour le morceau précédent, j'ai collé les éléments en papier en veillant à toujours pouvoir atteindre l'intérieur, puis je l'ai solidifié en passant une couche de résine à l'extérieur, puis en fibrant l'intérieur.

Continuez à travailler en alternance:

Un jour vous faites le plicollage de la maquette en papier, et vous appliquez une couche de résine à l'extérieur pour la plastifier, et vous laissez sécher pendant la nuit; et le lendemain vous appliquer la fibre de verre résinée à l'intérieur, et vous laissez sécher pendant la nuit.

Voici les deux premiers tronçons résinés et fibrés, et le troisième est collé.

Après une semaine à alterner les étapes, vous arriverez au terme de cette imposante pièce


Etape 4

Le mastic

Maintenant que notre résine est sèche, et notre modèle en papier plastifié et rigide, on va pouvoir passer à la mise en forme.

Je me suis d'abord focalisé sur le point central de la reine (enfin ce que je pensais alors être le point central) à savoir le visage.

J'ai donc commencé par étaler généreusement une bonne couche de mastic sur tout l'ensemble, puis j'ai attendu que ça sèche. Ne vous fatiguez pas à la faire parfaite. Cette première couche est là pour vous permettre de casser les angles du modèle en papier, et vous permettre d'esquisser déjà la forme général de votre créations

Lorsque vous poncerez cette couche, vous révélerez des défauts. Il vous faudra les combler avec encore du mastic. Mais comme vous rajouterez du mastic il vous faudra à nouveau reponcer.

Ce qui révélera des défauts.

Ce qui vous obligeras à les combler avec du mastic

....

Bref, sur le moment on à l'impression que c'est un travail sans fin.

Une fois le résultat suffisamment lisse, armez-vous d'une dremel, d'une petite fraise pour la gravure, et de votre patience. Il va vous falloir graver tous les détails, les petites rides, les bourrelets...... D'où l'intérêt d'avoir commencé par étaler une généreuse première couche. Il vous faudra un minimum d'épaisseur.

Un dernier coup de papier de verre pour adoucir les bordures, et votre sculpture sera prête pour la peinture


Etape 5

la peinture

Une fois le mastic poncé sur le visage et la collerette, il va vous falloir peindre le tout.

Je ne me suis pas compliqué la vie, j'ai peint ce modèle à la peinture glycéro, qu'on trouve dans les magasins de bricolage. Je m'y suis pris à plusieurs fois parce que je n'arrivais pas trouver un rendu qui me plaise. Finalement je l'ai peinte en noir mat et en vert olive, avec des reflets verts clairs pour mettre les reliefs en valeur

La collerette à été peinte avec les mêmes couleurs. Mais comme il y a beaucoup moins de reliefs à mettre en valeur, j'ai fais des zébrures en vert clair, et j'ai insisté sur les pointes pour les faire ressortir.


Etape 6

La fixation au mur

Maintenant que la bête est terminée et peinte (voire vernie si vous l'estimez nécessaire) il va vous falloir la fixer dans le mur.

Prenez un peut de temps pour vous poser les questions suivantes:

  • Où voulez vous la fixer?
  • Quelle histoire votre diorama va raconter?
  • Dans quelle position la présenter et comment la mettre en valeur?
  • Y a-t-il des contraintes?

Dans mon cas c'était simple:

  1. Je voulais la fixer sur le mur d'une pièce qui sera transformée en home cinéma
  2. Je voulais donner l'impression que la reine alien passe à travers le mur
  3. La meilleure position pour ce que je voulais aurait été de la présenter en diagonale, pour mettre le visage en valeur mais....
  4. L'emplacement choisi borde une zone de passage, donc il ne fallait pas que la présentation ne dépasse trop du mur, sans quoi elle risquait de se faire accrocher au passage de quelqu'un. Malheureusement la hauteur sous plafond ne me permettait pas de la placer plus haut.

J'ai donc choisi de la poser presque à plat. Avec le recul je me rend compte que j'aurais peut être dû tronçonner l'arrière pour la présenter un peut plus en diagonale.

J'ai commencé bien sûr par coller le visage et la collerette. Ensuite j'ai fabriqué un support en bois sous la collerette, qui tiendrait au mur grâce à des équerres.

support en bois
support destiné à fixer Sa Majesté sur le mur

Une fois l'alien fixé, j'ai commencé la mise en scène. Il me fallait la recouvrir de débris pour donner l'impression qu'elle passe à travers le mur. J'ai donc collé tout autour d'elle des débris de placo et de fibre de verre.ejaculeUne fois l'alien fixé, j'ai commencé la mise en scène. Il me fallait la recouvrir de débris pour donner l'impression qu'elle passe à travers le mur. J'ai donc collé tout autour d'elle des débris de placo et de fibre de verre.

Quand tout fût terminé, j'ai pu attaque le revêtement mural de la pièce et la tapisser de moquette.

résultat fini
travail terminé

Félicitation, vous avez terminé la première étape.

seconde partie : le predator

Etape 7

Le chestbursterl'armure du prédator avec son masqueLe chestburster

Il fallait justifier de la présence du prédator sur le mur. La raison la plus logique était donc al suivante: en faire un prisonnier des aliens. Et comme tout prisonnier des aliens qui se respecte il lui fallait un chestburster

Je vous passe les étapes de la création du papercraft, après celui que vous venez de finir, je n'ai plus grand choses à vous apprendre.

Mais le modèle s'étant avéré très simple et grossier une fois fini, j'ai voulu le modifier un peut, puis lui donner plus de réalisme

Même traitement que pour la reine: résine à l'extérieur, puis tapissage de l'intérieur de fibre de verre, dans al mesure du possible.

Une fois fait et sec.... c'est comme pour l'autre: mastic et ponçage et peinture. Vu que je l'a imodifié à cette étape, j'en ai profité pour lui faire des dents.

la peinture a té assez simple à faire. La peau en couleur chair, et l'intérieur de la bouche en rose rehaussé de bleu pour le contraste.

chestburster peint
chestburster terminéejaculechestburster terminé

Etape 8

la fabrication de l'armure du prédator

Maintenant que tout est fait, il ne reste qu'à faire le prédator.

De la même manière que j'ai fait la reine alien et le chestburster, j'ai fabriqué un masque, un demi-plastron (juste la face avant), une épaulette et le canon d'épaule du prédator.

Vous commencez à avoir l'habitude: résine à l'extérieur, puis résine et fibre de verre à l'intérieur, puis mastic fin et ponçage.

J'ai profité du séchage de la résine pour préparer le mannequin. J'ai d'abord repéré l'endroit d'où je voulais faire sortir le chestburster. Puis j'ai percé le mannequin, avant de le peindre pour qu'il ressemble à un prédator.

Etape 9

peinture de l'armure du prédator

Avant de peindre l'armure, je tenais à la préparer un peut. Je voulais que mon prédator ait un look de baroudeur, avec une armure cabossée et oxydée.

J'ai donc commencé à faire des traces d'usure et d'oxydation en collant du sable par endroit, là ou l'armure à pris des coups.

J'ai ensuite consolidé ce sable ne le badigeonnant de résine. Le résultat est des plaques granuleuses dont j'ai travaillé les contours pour qu'ils soient propres (avec du scotch papier lui aussi imbibé de résine solidifié)

Pour la couleur, j'ai peint par endroit un vert dégueulasse à la bombe, que j'ai recouvert par endroit de ketchup. (ouais la sauce tomate que nous avons tous dans nos frigos). Le principe est de pouvoir recouvrir le tout d'une autre couleur (en l'occurrence du noir), puis de passer un coup d'éponge une fois sec.

Le résultat est une armure noire avec des traces d'usures vers/grisâtre

J'ai enfin passé un jus noir sombre pour salir le tout, qui paraissait usé mais trop propre à mon goût.

une fois toutes ces étapes terminées, vous devriez obtenir un résultat qui ressemble à ça


A SUIVRE


4 comments on “Comment faire un diorama mural géant: Alien versus Predator grandeur nature”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *